Magali Houde

Professeure associée
Département des sciences biologiques
Université du Québec à Montréal
Environnement et Changement Climatique Canada

magali.houde@canada.ca
514-496-6774

Intérêts: Distribution, bioaccumulation et effets des substances chimiques sur les organismes aquatiques, investigation à multiple niveaux biologiques (transcription des gènes, activités cellulaires, individus), Daphnia magna, poissons, mammifères marins.


Formation

Ph.D. Biologie Environnementale, University of Guelph (On.), 2006
M.Sc. Biologie, Université Laval, Québec (Qc.) Canada, 2002
B.Sc. Biologie, Université du Québec à Montréal, Montréal (Qc.) Canada, 1999


Projets de recherche

Études des effets chroniques de substances chimiques émergentes
L’objectif principal de ces projets d’étude est d’évaluer les effets de l’exposition à long-terme d’organismes modèles, tels que le zooplancton Daphnia magna et la truite arc-en-ciel, à des substances  chimiques pour lesquelles très peu est connu du point de vue écotoxicologique (ex.: nouvelles substances polyfluoroalkylées). Les effets de ces expositions à des concentrations similaires à celles retrouvées dans l’environnement sont évalués sur plusieurs niveaux biologiques (transcription des gènes, activités cellulaires, croissance, reproduction, etc.) afin de mieux comprendre les mécanismes d’action de ces contaminants d’intérêt émergent pour le gouvernement canadien et la communauté scientifique

Effets des effluents municipaux sur la biologie des poissons d’eau douce
Ces travaux ont pour but d’évaluer les effets chroniques liés à une exposition prolongée des poissons aux effluents urbains. L’emphase est mise sur l’accumulation de retardateurs de flammes, dont l’effluent ciblé est une source majeure connue, dans les tissus des poissons et leurs impacts sur les différents systèmes biologiques des poissons du fleuve Saint-Laurent. Ces travaux sont menés en collaboration avec Jonathan Verreault.

Évaluation de la bioaccumulation et des impacts des contaminants chez les mammifères marins du Saint-Laurent
Ce projet vise à évaluer la distribution temporelle et les effets biologiques de contaminants environnementaux existants et émergents chez les bélugas du Saint-Laurent. Cette grande étude comporte plusieurs collaborateurs dont Jonathan Verreault.

Étude des contaminants environnementaux chez les mammifères marins de l’Arctique canadien
Les contaminants environnementaux sont monitorés à travers le Nord canadien afin d’assurer l’accès des peuples autochtones à des aliments traditionnels sains. Chaque année, avec l’aide des communautés, des échantillons de phoques annelés et de bélugas sont récoltés pour mener des analyses de contaminants. Les tendances spatiales et temporelles sont évaluées et des séries de substances émergentes évaluées.