Lekha Sleno

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lehka-Sleno.png.

Professeure
Département de chimie
Université du Québec à Montréal

sleno.lekha@uqam.ca
514-987-3000 poste 1599

Intérêts: spectrométrie de masse; bioanalytique, analyses protéiques; analyses métaboliques, métabolisme de médicaments; produits naturels; métabolites réactifs; stress oxydatif


Formation

PhD Chimie, Dalhousie University, Halifax, NE, Canada, 2006
BSc Biochimie, Concordia University, Montreal, QC, Canada, 2002


Projets de recherche

Étude des métabolites réactifs et de leurs liaisons avec les protéines
Certains médicaments sont convertis en métabolites réactifs qui ont le potentiel de se lier aux protéines de façon irréversible. Ces liaisons sont une cause importante de réactions adverses de certains produits pharmaceutiques. La recherche proposée se centre sur l’étude des métabolites réactifs et leurs liaisons avec les protéines. En utilisant des méthodes analytiques incluant la chromatographie liquide et la spectrométrie de masse, une approche rapide sera développée permettant de caractériser quelles protéines sont modifiées par les métabolites réactifs, et où ces changements ont lieu. Nous pourrons ainsi obtenir plus d’information sur le mécanisme de toxicité de certains produits. De nouvelles stratégies analytiques seront employées pour étudier les groupes impliqués dans ces liaisons entre les métabolites réactifs et les protéines dans les tissus affectés. Cette recherche se concentrera sur de nombreux médicaments qui donnent des effets toxiques liés aux métabolites réactifs. Une approche systématique sera prise pour identifier les protéines affectées et la modification typique de chaque produit. À long terme, nous espérons pouvoir identifier des biomarqueurs de cette toxicité et par conséquent, développer un test permettant de surveiller l’administration d’un tel médicament aux patients.

Caractérisation et quantification de métabolites endogènes
La « métabolomique » s’intéresse à mesurer l’ensemble des petites molécules dans un échantillon biologique. Cette nouvelle science a pour but d’étudier les changements de métabolites associés à une maladie ou à un traitement spécifique. Le « métabolome », contrairement au protéome, est constitué de molécules ayant des caractéristiques chimiques très différentes et, par conséquent, il est encore impossible de tous les analyser avec une seule méthode de chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse (LC-MS). Ce projet de recherche vise à améliorer la quantification des métabolites endogènes par la dérivatisation des petites molécules suivie par l’analyse par LC-MS. Notre approche utilise des réactifs isotopiques pour dériver les métabolites endogènes dans les échantillons biologiques. On peut étudier alors les différences de métabolites associés à une maladie, une réponse à un stress ou à un traitement par un médicament.


Timon Geib
Candidat Ph.D chimie

Maggy Lépine
Candidate Ph.D chimie

Myriam Mireault
Candidate Ph.D chimie

Maxime Sansoucy
Candidat Ph.D chimie

Ons Ousji
Candidate Ph.D chimie

Leanne Ohlund
Technicienne