Catherine Jumarie

Directrice du groupe TOXEN-UQAM
Professeure
Département des sciences biologiques
Université du Québec à Montréal

jumarie.catherine@uqam.ca
514-987-3000 poste 7680

Intérêts: transport membranaire; toxicité; métaux: cadmium; spéciation; disponibilité; cadmium; signalisation cellulaire; stress oxydant; épithélium intestinal


Formation

Ph.D. Physiologie, Université de Montréal, Montréal (Qc.) Canada, 1995
B.Sc. Physiques, Université de Montréal, Montréal (Qc.) Canada, 1989


Projets de recherche

Effets du cadmium sur les voies de signalisation et l’activité autophagique dans la cellule intestinale en fonction de la différenciation entérocytaire
L’objectif de ce projet est d’identifier comment le cadmium (Cd), présent dans les aliments contaminés et fortement accumulé dans la cellule intestinal, peut, en interférant avec la signalisation de ERK, modifier la réponse cellulaires face aux xénobiotiques et aux pathogènes.

Développement de biomarqueurs chez l’abeille domestique exposée aux contaminants d’origine agricole
Ce projet est mené en collaboration avec Monique Boily et vise à: 1) à estimer dans quelle mesure l’exposition aux contaminants d’origine agricole affecte la santé de butineuses et 2) à développer des outils de prédiction (biomarqueurs) de l’état de santé des abeilles. Des expériences sont faites en champs, sur le terrain, et en cage en laboratoire. Ma contribution consiste à étudier les effets de métaux susceptibles d’être présents en champs et sur le pollen suite à l’épandage de boues et à développer un biomarqueur d’exposition aux métaux chez Apis mellifera. Cette étude permettra de mieux évaluer si les pratiques agricoles actuelles comportent un risque pour la santé des colonies d’abeilles.


Équipe

Daphnée Gariépy
Candidate M.Sc. Biochimie

Charbel Hanna
Candidat M.Sc. Biologie